christophe colomb: l'énigme

Publié le par somme where over the

le film a lui tout seul restera une énigme pour moi.. manoel de olivera a beau etre plus qu'âgé, il fait certes de beaux films. mais son cinéma est tout aussi vieux que lui et totalement dépassé pour des long métrages. en tout cas comme celui ci. des plans très académiques, aux règles raides comme la science dont le film est le sujet, fut elle historique. toujours ou presque, deux personnages, un objet, sujet de leur dialogue (cela peut etre un vrai objet, mais tout autant le lieu où ils se trouvent comme lepaysage) et échange qui relève du péripapétitisme socratien. le maître parle, l'élève commente et alimente. pas d'action, peu de mouvements, beaucoup de symboles, et un message qui se veut être la réhabilitation aux yeux du monde, d'un pays qui a beaucoup compté et donné. mais va t-on au cinéma pour voir un film qui pourrait servir de support pédagogique à un cours d'histoire de collège ?

ma note: 3/10

Commenter cet article