cliente

Publié le par somme where over the

CLIENTE
très touchante, cette histoire qui aurait pu virer au mélodrame déprimant sur la nécessité que ressentent certain(e)s de se payer des "escorts" arrivé à un certain âge, tourne à la comédie douce amère laissant quand même un espoir passé la cinquantaine... surtout aux femmes.
Le scénario est très crédible, pas trop fleur bleue, avec suffisamment d'étude psychologique des différents personnages pour que leur interaction nous laisse entrer dans leurs sentiments.
Une sorte d'étude de moeurs assez bien réussie. Balasko s'en tire bien !

ma note: 7,5/10

Commenter cet article

Emy 05/10/2008 14:10

Attention spoiler ! Ne pas lire sans avoir vu le film...
Oui Mary, tu as raison, le personnage de Fanny a un côté sordide... Je trouve qu'elle agit parfois comme une enfant, qu'elle est d'ailleurs encore puisqu'ils vivent chez sa mère. Elle me paraît bien immature. Elle a voulu un salon que visiblement, elle ne peut payer. A sa place, j'aurais bossé pour quelqu'un mais pris un appart' !
Apprenant la vérité elle aurait du le vendre, or c'est son mari qu'elle vend, sans avoir le cran de l'encaisser.
Sommewhereoverthe : je ne sais pas de qui une femme comme le personnage de N Baye pourrait tomber amoureuse !! Elle est difficile à cerner, cynique à l'extérieur, tendre à l'intérieur, et résolument décidée à ne pas tomber amoureuse...alors oui pourquoi pas d'un mec simple et doux comme Marco. Mais juste "pour de faux", pour jouer, car il n'a rien qui puisse la retenir longtemps. Et ce n'est pas ce qu'elle cherche.

somme where over the 05/10/2008 14:48


tout à fait d'accord avec toi. ce que tu dis me fait penser que le coté le plus sordide ce monde là de la prostitution particulier, vient de l'entourage alors que de lapart des
protagonistes, ça peut être effectivement une sorte de jeu...


maryanto 05/10/2008 00:36

si tu ne le dis ,-))) je te crois ,-)))) je ne connais personne dans ces cas, il est vrai que si cela se passe comme dans le film... les relations sont agréables...

maryanto 04/10/2008 11:06

Je suis d'accord avec vous sur Caravaca, pas trop le physique du rôle. Ce film m'a fait penser par certains côté à "Proposition Indécente" et j'ai trouvé assez sordire le rôle de Fanny... comme quoi l'argent pousse à trop. Par contre je crois que la prostitution est traité de manière trop édulcorée, la prostitution est sordide autant pour celui qui se vend que pour celui qui achète, et là, Balasko la traite comme un "plaisir" des deux côtés, je ne pense pas du tout que cela soit aussi facile... là ils sont sont "beaux et gentils"... mais dans la réalité ???? je ne pense pas que cela soit aussi simple.
j'ai tout de même bien aimé ce film qui est très bien interprété et suis d'accord avec Emy quant aux dialogues entre les deux soeurs ;-)

somme where over the 04/10/2008 18:41


le monde de ce genre de prostitution n'est pas si sordide que cela. pour avoir connu un copain qui s'y est mis, cela n'a rien à voir avec celui des souteneurs, de la drogue et du sordide.. là, on
est plus libre, on peut meme parfois réellement s'amuser, meme sic 'est pour l'argent. et être un "régulier" n'est souvent pas déplaisant... les clients et escorts se choississent et la relation
est particulière..


Emy 03/10/2008 14:59

J'ai beaucoup aimé les dialogues entre femmes : J. Balasko/N. Baye (percutants et très drôles) et N. Baye/I. Carré (touchants). L'histoire d'amour d'Iréne vient faire contrepoint à la vision de la vie qu'a sa soeur, c'est le côté sympathique...
Par contre, j'ai eu un peu de mal avec Eric Caravaca, pas bien convaincant selon moi dans son rôle d'escort, je ne suis pas sûre qu'il avait le physique pour. Perso, j'imagine les escorts boys beaucoup plus blasés et cyniques que ne l'est Marco, mais il n'empêche, j'ai bien aimé le film qui aborde un sujet dont on entend peu parler.

somme where over the 04/10/2008 00:01


bon; je ne connais pas personnellement le monde des escorts, mais à une ou deux occasions, j'en ai entendu parler.. il est vraique la plupart sont jeunes et comme tu le dis, cynique. c'est leur
manière de se protéger et peut etre, de garder leur clientèle... mais lorsqu'on revoit quelqu'un meme pour l'argent, il y a toujours une forme de relation qui se créer dont on ne sait pas très bien
si elle reste froide ou non au bout d'un moment...
c'est vrai que caravaca n'a pas le physique auquel on pourrait s'attendre, mais je n'avais vu que l'aspect spychologique de la relation. et après tout, le physique pourrait en faire partie: une
femme comme N.Baye tomberait elle amoureuse d'un petit minet prétention et cynique ?


Emy 02/10/2008 09:45

J'irai peut-être alors...Ta critique me donne envie de tenter...:-)