whateve works

Publié le par somme where over the

WHATEVER WORKS

Un Woody Allen sans surprises ni grande originalité.
Sur le thème du bonheur (ou du sentiment du bonheur), une petite leçon qui se résume à "être ce que l'on est au fond de soi".. Bah, c'est divertissant, avec quelques situations et histoires des personnages drôles, mais est ce aussi facile que le film voudrait le faire croire ? Si la réponse est "oui", alors c'est totalement raté; si elle est "bien sûr que non", Woody aurait dû laisser Almodovar développer les situations...

ma note: 5,5/10

Commenter cet article

tonio 27/07/2009 19:44

Ben oui... justement... c'est divin de voir à l'écran ce que l'on aimerait tant faire dans la vie... oui, oui, un peu facile... mais tellement réjouissant... et fait avec tellement d'intelligence !!!... moi, je dis : ENCORE !!! :-)))

tonio 24/07/2009 13:41

Tu oublies les personnages... il y a une complexité et une délicatesse dans leur écriture... la godiche qui n'est pas si godiche que ça...

Je trouve encore qu'il y a quelque chose de très jubilatoire dans le film et dans son propos... un peu facile certe, mais tellement plaisant... la manière d'insulter les enfants et la mère est déliceusement méchante !!! :-)))

ma note est plus proche de 8/10... sans le comparer à un grand film... j'y ai pris énormément de plaisir... comme dans tous ces derniers films d'ailleurs...

Voilu...

somme where over the 27/07/2009 12:07


hum...
que les personnages soient comlexes, certes. mais quand même; on devine vite que la godiche n'en est pas une justement et qu'ele est plus fien mouche qu'autre chose, même si elle n'est pas (non
plus;.) prix Nobel.
en revanche, je serais plus mitigé sur la délicatesse de l'écriture. Un personnage comme le vieux n'existe que dans les films; en tout cas dans sa capacité d'insulter les gens comme ça sans se
faire remettre plus à sa place. Le coté jubilatoire dont tu parles m'évoque du coup plus le coté "fantasme" du film chez différents personnages: tout ce que l'on aurait toujours rêvé de pouvoir
faire sans oser passer à l'acte...