faubourg 36

Publié le par somme where over the

FAUBOURG 36
Personnellement, je n'ai pas accroché du tout à cette histoire à la Dieckens, mâtinée de conte de Noël et d'arrière fond politique qui ne sert finalement que de prétexte.
Si les décors sont très bien réalisés, les acteurs sont peu crédible, hormis peut être clovis cornillac. Mais Jugnot doit changer de registre car à l'inverse des "choristes", son rôle de papa contrarié laisse passer peu d'émotion naturelle.
Tout fini donc par sonner faux dans ce film réalisé un peu à l'ancienne il est vrai, façon années 40 (exercice intéressant), à l'histoire hautement improbable, à l'étude des caractères très superficielle et aux jeux forcés.

Ma note: 3/10

Commenter cet article

Speminalium 20/10/2008 19:02

C'est niais.

Speminalium 19/10/2008 09:53

Argh, j'y vais demain... Avec une seule élève ( les autres sont partis en Angleterre ). J'espère ne pas lui plomber sa journée ni la mienne...

Emy 05/10/2008 13:52

Moi j'ai bien aimé Jugnot dans son rôle, avec son obstination à coûte que coûte retrouver son fils, mais comme toi, je n'ai pas accroché à l'histoire, je suis restée complètement en dehors et je me suis ennuyée.
Un ou deux petits moments d'émotion quand même, notamment quand la jeune fille chante "je voudrais être enterrée sous le bal"...
Et j'ai bien aimé la belle voix grave de Clovis Cornillac, ce qui au moins me distrayait un peu...:-)

somme where over the 05/10/2008 14:53


ah voui.. et quand il sort de sa cabine en maillot de bain hein ?? les cuisses et le torse de ce mec... rahhhhhhh il a tout: le corps, la gueule, les yeux et le sourire.. bref; heureusement qu'il
était là; sinon je serai parti de la salle !! mdrrrr


maryanto 05/10/2008 11:49

ce film n'est pas "un peu" réalisé à l'ancienne, il l'est entièrement, Barratier l'a entièrement réalisé en prenant exemple non seulement sur le films d'avant guerre, sujets, façons de filmer, décors, "réalisme", et en s'appuyant sur des classiques du genre mais en plus, il fait continuellement référence aux acteurs d'époque pour le jeu de ses personnages.
il est vrai que pour ceux qui ne connaissent pas du tout le cinéma d'avant et juste après guerre et les acteurs de cette époque, ce film peut sembler d'une grande naïveté et sonner faux.

somme where over the 05/10/2008 14:51


j'ai dit "un peu" car avec la couleur, ça ne passe pas cette manière de tourner en "faux"studios et décors de rue réalisés, etc. quant au jeu, alors là, les acteurs employés sont déjà trop marqués
pour retrouver une manière de jouer pratiquement totalement oubliée. ça aussi ça sonne cruellement faux..